#901 – le jour où bon, bah, j’ai déménagé

26 septembre 2014 0 Permalink 0

La première fois, ils étaient bretons. Pignon sur rue etc., connus partout, gros menteurs sur tout.

Trois ans plus tard, je me souviens que c’était beaucoup plus facile de re-la-ti-vi-ser à coup de Hey, Baby.

Il y a deux semaines, à cette heure là, je descendais d’un poids-lourd et je ne rêvais que d’une Suze, faute de mieux.

Le mieux viendrait après, comme d’habitude, parce que le seul truc que tu apprends un tout petit peu, quand tu as 40 ans, c’est que tu n’as plus trop le temps de te faire des films – mais le temps de les réaliser, c’est maintenant, ou jamais, tu sais ?

(Vous me manquez)

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *